Journée nationale commémorative de l’Appel du général de Gaulle

Madame Claude Balloteau, maire, présidera la cérémonie du 84è anniversaire qui aura lieu le 18 juin à 18h00, devant la stèle du Général de Gaulle, en présence des autorités civiles et militaires.

L’appel du 18 juin est un discours prononcé par le général de Gaulle en 1940, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il a appelé les Français à résister à l’occupation allemande et à se battre pour la libération de la France. Cet appel est devenu un symbole de la résistance française et est célébré chaque année le 18 juin.

Au début du mois de juin 1940, la situation militaire en France est critique et des millions de civils fuient l’avancée des troupes allemandes, qui défilent à Paris le 14. Le général de Gaulle, sous-secrétaire d’Etat à la Défense nationale et à la Guerre, est envoyé le 16 en mission à Londres pour demander au Premier ministre britannique des renforts maritimes et aériens. Alors que Winston Churchill accepte le principe d’une union franco-britannique, de Gaulle apprend, à son retour à Bordeaux, la démission du président du Conseil Paul Reynaud, remplacé par le maréchal Pétain qui s’apprête à négocier les conditions d’un armistice avec l’Allemagne. Refusant la défaite, de Gaulle retourne à Londres dès le 17 juin pour y poursuivre le combat.

Le 18 juin au soir, il intervient sur les ondes de la radio britannique, la BBC, et lance un appel à poursuivre le combat, aujourd’hui considéré comme l’acte fondateur de la France Libre : « Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas ».

Le général de Gaulle réitère son appel à plusieurs reprises en juin 1940 et constitue, avec le soutien des Britanniques, une organisation de résistance extérieure : la France libre. Dès l’été 1940, quelques milliers de volontaires rejoignent ainsi les rangs des Forces françaises libres, qui poursuivent le combat contre l’Allemagne aux côtés des Alliés.

L’événement, célébré chaque année depuis 1941, est devenu un symbole du refus de la défaite et des conséquences dramatiques de l’armistice.

Le décret du 10 mars 2006 institue le 18 juin « Journée nationale commémorative de l’appel historique du général de Gaulle à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l’ennemi ». Cette journée donne lieu à des cérémonies commémoratives sur l’ensemble du territoire, en particulier au Mémorial du Mont-Valérien, haut lieu de la mémoire nationale du ministère des Armées.

Localisation :
28 Rue François Fresneau, 17320 Marennes-Hiers-Brouage, France

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×