Tribunes libres

Conformément à la loi n°2002-276 du 27 fév. 2002 relative à la Démocratie de proximité, un espace est réservé à l’expression des groupes politiques municipaux. Les propos publiés dans cette rubrique n’engagent que leurs signataires.

Expression du groupe majoritaire “Marennes-Hiers-Brouage c’est vous!”

Dans le magazine municipal de mars-avril, Monsieur Guérit, conseiller municipal d’opposition Rassemblement National, tient des propos mensongers concernant une gerbe lors de la cérémonie du 11 novembre 2021. De tels propos ne peuvent rester sans réponse et j’ai adressé un courrier aux associations patriotiques pour leur expliquer les faits tels qu’ils s’étaient réellement déroulés :

Mesdames et Messieurs les Présidentes et Présidents d’associations patriotiques,

Si je viens vers vous aujourd’hui, c’est pour rétablir la vérité au sujet de l’article que vous avez dû lire dans le magazine municipal de la ville de Marennes-Hiers-Brouage en page 9, article écrit par Monsieur Guérit, conseiller municipal d’opposition, au sujet d’une gerbe lors de la cérémonie du 11 novembre au cimetière de Hiers. Voici l’article :

« Le sectarisme tout d’abord : Il est de coutume à chaque 11 novembre de déposer une gerbe par un élu régional au Monument aux morts au nom de la Région Nouvelle-Aquitaine. Problème : lors de la cérémonie du 11 novembre 2021, j’étais le seul Conseiller régional présent. Plutôt que de me laisser déposer la gerbe, Madame le Maire a préféré la cacher ! Une insulte envers nos électeurs, mais aussi un comportement indigne dans une cérémonie où l’on doit dépasser les clivages pour rendre hommage aux morts pour la France. Son attitude n’est pas à la hauteur de sa fonction. »

Voici les faits tels qu’ils se sont réellement passés et que j’ai expliqués publiquement lors du conseil municipal du 14 décembre, alors que Monsieur Guérit m’accusait déjà verbalement.

Lors des cérémonies, je n’ai pas pour habitude de faire un inventaire des gerbes présentes. Or ce 11 novembre, une gerbe commandée par Madame la conseillère régionale Margarita Sola, expressément désignée par le Monsieur le Président du conseil régional pour le représenter, a été mise de côté par le maître de cérémonie lors de la cérémonie du 11 novembre au monument aux Morts de Hiers-Brouage, Mme Sola n’étant pas présente car elle s’était trompée de lieu.

Me concentrant sur l’hommage rendu aux morts ce jour-là, je n’avais pas vu que la gerbe dont il est question avait été placée à l’écart. Ce n’est qu’à l’issue de la cérémonie que Monsieur Guérit, conseiller régional me l’a montrée et ce, à ma grande surprise. Nous avons donc apporté cette gerbe à la cérémonie suivante à Marennes, pour le cas où Mme Sola n’en aurait pas disposé lors de cette cérémonie à laquelle elle a bien participé, représentante es-qualité du Président du conseil régional.

Il est évident que si j’avais vu cette gerbe écartée, je l’aurais déposée moi-même au pied du monument aux Morts. Lors de la cérémonie suivante à Marennes, nous avons constaté qu’une deuxième gerbe nous attendait. Par conséquent, à l’issue de cette cérémonie à Marennes, nous avons rapporté la première gerbe à Hiers devant la stèle dédiée aux Morts pour la France.

Pour votre information, je suis fille et petite-fille de combattants lors de la guerre de 39-45. J’ai été élevée dans le respect dû aux combattants morts pour la France, respect que j’ai tenu à inculquer à mes élèves tout au long de ma carrière. Comment imaginer que je puisse commettre une telle indélicatesse ! D’autre part, sur la commune de Marennes-Hiers-Brouage, la stèle de La Cayenne a été restaurée et une stèle à la mémoire du Général De Gaulle est en cours d’installation sur la Place du Souvenir à Marennes : autant d’actions pour honorer les combattants et résistants de la dernière guerre mondiale.

Je regrette infiniment qu’un conseiller municipal de l’opposition profite de tels moments au cours desquels un hommage est rendu aux Morts pour la France simplement parce qu’il n’a pas été convié à déposer une gerbe, dépôt pour lequel il n’était pas désigné par le Président du conseil régional. Les propos mensongers écrits par Monsieur Guérit ne sont pas à la hauteur d’un responsable politique et font offense à la mémoire des soldats Morts pour la France ainsi qu’aux associations patriotiques.

Je respecte le droit démocratique de l’expression des idées néanmoins je souhaite qu’à l’avenir nous ne lisions plus de tels propos volontairement fabriqués et ce, afin que les cérémonies patriotiques se tiennent sereinement dans le respect de l’hommage qui est rendu aux Morts pour la France.

Je vous remercie de l’attention que vous porterez à ce courrier, les faits ainsi relatés par moi-même n’étant que l’exacte vérité.

Je vous prie de croire, Mesdames et Messieurs les Présidentes et Présidents d’associations patriotiques, à l’expression de ma considération distinguée.

Claude Balloteau, maire de Marennes-Hiers-Brouage

Courrier à télécharger ici.

Expression du groupe d’opposition “Une nouvelle dynamique pour Marennes-Hiers-Brouage”

Nouvelle année mais vieilles recettes !

Les années passent mais les vieilles recettes socialistes qui caractérisent tant la majorité restent.

Le sectarisme tout d’abord : Il est de coutume à chaque 11 novembre de déposer une gerbe par un Conseiller régional au Monument aux morts au nom de la Région Nouvelle-Aquitaine. Problème : lors de la cérémonie du 11 novembre 2021, j’étais le seul Conseiller régional présent.  Plutôt que de me laisser déposer la gerbe, Madame le Maire a préféré la cacher ! En me méprisant, Madame le Maire n’a pas seulement insulté les électeurs de notre groupe. Elle a aussi fait preuve d’un comportement indigne dans une cérémonie où l’on doit dépasser les clivages pour rendre hommage aux morts pour la France. Son attitude n’est vraiment pas à la hauteur de sa fonction.

La méconnaissance du droit ensuite : A plusieurs reprises, le Maire a choisi de répondre aux tribunes libres de l’opposition dans le même temps où celles-ci étaient publiées dans le magazine municipal. Pourtant, la jurisprudence administrative (CAA Douai, 20/10/2020) l’interdit formellement et considère cela comme « une atteinte à la liberté d’expression de l’opposition » ! Là encore, c’est une bien curieuse conception de la démocratie…

L’inaction également : La majorité a décidé de mettre en œuvre une démocratie « participative » pour « associer » la population à ses initiatives. A-t-on vraiment besoin de ce genre de gadget pour constater que nos trottoirs sont dans un état lamentable, que l’insécurité augmente, que les entrées de ville attendent depuis longtemps d’être rénovées, que Marennes est triste ou que La Chainade, Le Breuil, Nodes ou encore Le Lindron sont totalement à l’abandon ?

L’amateurisme et le mépris enfin : Au cours du dernier conseil municipal, M. PROTEAU faisait remarquer à Jean-Marie PETIT, Maire délégué de Hiers-Brouage que les travaux effectués dans le port de Brouage 15 jours avant les stratégiques fêtes de Noël et sans la moindre concertation avec les ostréiculteurs, auraient pu avoir des conséquences désastreuses pour les professionnels. « Faux » a rétorqué le Maire délégué. Ce manque de considération serait-il dû au simple fait que Norbert PROTEAU soit dans l’opposition ?

Avec la persistance de telles méthodes, 2022 s’annonce bien mal pour notre ville…

Le président du groupe d’opposition, Richard Guérit

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×